La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert – Joël Dicker 📚

51NjdTrXG5L._SX307_BO1,204,203,200_

Quatrième de couverture

« À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ? Sous ses airs de thriller à l’américaine, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l’Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias. »

Mon avis 

J‘ai eu du mal à me mettre à lire ce livre à cause de son nombre de pages (855) assez grand. J‘avoue que le nombre de pages me faisait peur, je n’ai pas l’habitude de lire des livres aussi gros. Alors je me disais que vu le nombre de pages, il y aurait certainement des lenteurs et que je pourrais facilement décrocher… Eh bien pas du tout ! A peine commencé, j’ai été happé par l’écriture rythmée de l’auteur. Je n’ai pas vu le nombre de pages passer !
En plus de l’intrigue sur la disparition de la jeune Nola, le livre traite de l’univers des écrivains et notamment le syndrome de la page blanche, ce qui est très intéressant à découvrir.
Il y a énormément de rebondissements, dès que l’on croit connaître le coupable, le sort s’acharne finalement sur quelqu’un d’autre et cela nous tient en haleine.
J‘ai beaucoup aimé le sommaire du livre qui commence par le chapitre 31 et se termine par le chapitre 1er, tout en nous expliquant en chaque début de chapitre comment écrire un livre, les étapes clés. J‘ai trouvé ce format très original.
L‘écriture et donc la lecture est fluide, on ne se perd pas entre le moment présent et les flash-back.
S
eul bémol
: Vers la fin du roman, je trouve qu’il y a des passages un peu tirés par les cheveuxJ‘ai trouvé le livre très réaliste, sauf des passages dont je doute que cela soit possible dans la vraie vie…

Le roman évoque les problématiques suivantes : un amour interdit, l’envers du décor de l’écrivant, l’édition, les médias

Ma note♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Citation

Avez-vous lu ce livre ? Votre avis m’intéresse !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s