Un Grand Amour peut en cacher un autre – Kristan Higgins

Un-grand-amour-peut-en-cacher-un-autre

Quatrième de couverture

 » Depuis qu’elle a quatorze ans, Millie flash (sans succès mais avec une persévérance sans faille) sur le beau, le sublime, Joe Carpenter. Ses études de médecine terminées, elle retourne s’installer dans sa petite ville d’Eastham au bord de l’océan, dans la région de Cape Cod, déterminée cette fois à conquérir celui qu’elle considère comme l’homme de sa vie. Après beaucoup d’efforts (jogging à la limite de l’hyperventilation, régime sans pitié, séances chez un coiffeur à la pointe de la mode capillaire, révision intégrale de sa garde-robe…), Millie parvient – enfin ! – à allumer une étincelle de convoitise dans le regard de Joe.
Sauf que rien, mais alors rien du tout ne se passe comme elle l’avait rêvé…« 

Mon avis 

C‘est le 5ème roman de Kristan Higgins que j’ai lu. Il répond comme les autres aux codes de la chick-lit et de la romance (style que j’apprécie beaucoup). Il est structuré de la même manière que les autres livre de Kristan Higgins – enfin, ce que j’ai lu en tout cas –, c’est à dire que l’histoire est basée sur un triangle amoureux.
J‘adore l’univers de cet auteur, mais le seul problème que je lui reproche, c’est que dès le début du roman, on devine comment sera la vie sentimentale de l’héroïne à la fin du roman. – Avec qui elle va finir, pour parler plus direct –. C‘est vraiment un point qui me dérange car il y a moins de suspens et cela laisse moins place à l’immagination.
J‘ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, l’écriture est légère avec une touche d’humour.
Cependant, je pense que par rapport aux 4 autre livres que j’ai lu de Kristan Higgins, lui celui arrive en dernière position.
Pour cause: je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Millie, le personnage principal, je ne sais pas pourquoi, mais je l’ai trouvé « chiante »Parfois, elle avait un comportement qui m’énervait vraiment.
Et concernant les deux personnages masculins du triangle amoureux, je les ai trouvé trop caricaturaux. L‘un est le beau boss qui n’a pas grand chose dans le cerveau, et l’autre, l’ex beau-frère (donc, inaccessible), le bon ami en quelque sorte mais le gendre idéal.
Cela m’a quand même un peu embêté de ne pas pouvoir m’attacher aux personnages comme je l’aurais souhaité, mais le roman était tout de même sympa à lire.
Ce livre montre bien l’écart qu’il peut y avoir entre rêve et réalité.

Ma note♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Avez-vous lu ce livre ?
Avez-vous lu d’autres livres de cette auteur ?

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s